Un grand chantier de construction au sein d'une ville.

Le secteur de la construction est actuellement confronté à un point critique dans sa transition vers la durabilité.

Ce secteur joue un rôle majeur dans l'économie mondiale mais a également un impact environnemental important, marqué par une utilisation intensive des ressources, une production de déchets et une émission de carbone. Ce double aspect met en évidence la nécessité pour le secteur de la construction d'adopter des méthodes durables, garantissant que ses activités soient conformes aux objectifs plus larges de protection de l'environnement, tout en étant socialement responsables et économiquement viables.

 

L’état de la durabilité dans le secteur de la construction en 2024

La stratégie du secteur de la construction en matière de durabilité est fortement influencée par les directives internationales telles que les objectifs de développement durable des Nations Unies et l'Accord de Paris. Compte tenu de sa contribution substantielle aux émissions mondiales de carbone et à l’utilisation des ressources, le secteur de la construction est confronté à des exigences croissantes pour se conformer à ces objectifs de durabilité.

L’état actuel de la durabilité dans le secteur de la construction est marqué par des avancées ainsi que par des obstacles. Sur un plan positif, il y a eu une évolution significative vers des méthodes de construction durables, soulignée par une utilisation croissante de systèmes de certification tels que LEED et BREEAM. Ces efforts démontrent une prise de conscience croissante de l’importance des différents aspects de la durabilité.

Les nouveaux développements en matière de matériaux durables, notamment le béton recyclé et le bois obtenu de manière responsable, deviennent de plus en plus populaires, fournissant des méthodes permettant de réduire les effets environnementaux de l'industrie. De plus, les avancées numériques telles que la modélisation des informations du bâtiment (BIM) transforment la planification et l'exécution des projets, conduisant à une utilisation plus efficace des ressources et à une réduction des déchets.

Néanmoins, l’industrie se heurte à des obstacles considérables pour adopter pleinement le développement durable. Les dépenses élevées liées à la construction verte, la complexité de la modernisation des bâtiments actuels pour se conformer aux nouvelles réglementations environnementales et le manque persistant d'expertise en matière de construction durable constituent des défis importants. De plus, les divergences réglementaires et la lenteur de l’adoption des normes internationales entravent les efforts visant à normaliser à l’échelle mondiale les méthodes de construction durables.

 

Principales tendances en matière de développement durable dans le secteur de la construction

Systèmes de construction et de certification écologiques

La modernisation du parc immobilier existant 20% pour atteindre un niveau zéro carbone d'ici 2030 est une étape ambitieuse mais nécessaire vers le scénario zéro émission nette d'ici 2050.¹

Cette tendance accélère l’adoption de méthodes de construction durables et de conceptions économes en énergie, encourageant une large transition vers des bâtiments capables de réduire considérablement, voire de neutraliser complètement leurs émissions de carbone. L'accent mis sur les systèmes de certification tels que LEED et BREEAM promeut une méthode standardisée vers une construction durable, renforçant la transparence et la responsabilité dans les efforts de l'industrie en faveur du développement durable.

Matériaux durables et économie circulaire

Par rapport au béton conventionnel, l’utilisation de béton avec des granulats recyclés jusqu’à 43% permet d’économiser jusqu’à 37% de matières premières.²

L'évolution vers des matériaux durables et le concept d'économie circulaire modifient les pratiques de construction, réduisent les déchets et préservent les ressources naturelles. En utilisant des matériaux ayant un moindre impact environnemental et en encourageant le recyclage et la réutilisation dans les projets de construction, l'industrie progresse vers des pratiques de développement plus durables et responsables.

Résilience climatique et adaptation

L'adaptation des infrastructures physiques fait partie intégrante de la résilience au changement climatique, protégeant les communautés des changements climatiques imminents tout en réduisant l'impact environnemental de l'environnement bâti.³

L’accent mis sur la résilience et l’adaptation au climat conduit à des innovations dans les techniques et les matériaux de construction, garantissant que les nouveaux bâtiments sont conçus pour durer et que les structures existantes sont mises à jour pour faire face aux variations climatiques. Cela améliore la sécurité et la longévité de l'environnement bâti et contribue à accroître la résilience de la société dans son ensemble aux effets du changement climatique.

 

Les défis de la durabilité dans le secteur de la construction

Atteindre la durabilité dans le secteur de la construction est rempli de défis qui couvrent les domaines techniques, financiers et réglementaires. Ces difficultés soulignent la complexité de l’intégration complète des méthodes durables au sein du secteur.

Alors que les progrès en matière de matériaux et de technologies durables ouvrent des voies pleines d’espoir vers la durabilité, le secteur de la construction est souvent confronté à des lacunes en matière de technologie et d’innovation. L'adoption de nouvelles technologies et de nouveaux matériaux peut être entravée par le manque de familiarité, la perception du risque et les coûts initiaux impliqués par l'abandon des méthodes conventionnelles. Combler ces écarts nécessite des investissements dans la recherche et le développement ainsi que des initiatives visant à éduquer et former la main-d’œuvre aux méthodes de construction durables. Ce défi met en évidence la nécessité d’un changement culturel au sein de l’industrie afin d’accorder une importance égale à l’innovation et à la durabilité.

Les coûts initiaux liés aux méthodes de construction durables, comme l'acquisition de matériaux durables et l'obtention de certifications vertes, peuvent présenter des limites économiques considérables. Ces obstacles financiers sont particulièrement visibles sur les marchés concurrentiels où les considérations de coûts prennent souvent le pas sur les objectifs de durabilité. Trouver un équilibre entre les avantages à long terme de la durabilité et les défis économiques immédiats constitue un obstacle majeur. L'industrie doit démontrer la rentabilité de la construction durable tout au long du cycle de vie d'un projet afin de promouvoir une plus large acceptation des pratiques durables.

Le secteur de la construction est confronté à des difficultés liées à la gestion de l'environnement réglementaire en matière de durabilité. Les réglementations et les normes diffèrent considérablement d’une région à l’autre et évoluent constamment, ce qui rend difficile pour les organismes de construction de maintenir leur conformité. Cette question de complexité réglementaire et de nécessité de conformité nécessite que l’industrie reste informée des changements et s’adapte rapidement. Cela souligne également la nécessité d'une coopération entre les gouvernements, les organismes industriels et les organisations de construction pour établir des normes de durabilité claires, cohérentes et réalisables.

Atteindre la durabilité tout au long de la chaîne d’approvisionnement de la construction, depuis l’approvisionnement en matières premières jusqu’à la gestion des déchets, constitue un défi. La nature mondiale et fragmentée des chaînes d’approvisionnement dans le secteur de la construction complique le suivi et l’application cohérents des normes de durabilité. Pour aborder la durabilité de la chaîne d'approvisionnement, il est essentiel d'améliorer la transparence, d'impliquer les fournisseurs dans les efforts de développement durable et de mettre en œuvre des pratiques d'approvisionnement qui donnent la priorité aux facteurs environnementaux et sociaux. Ce défi souligne l’importance d’une approche globale de la durabilité qui couvre l’ensemble du cycle de vie des projets de construction.

 

Opportunités et stratégies pour une construction durable

La tendance vers le développement durable dans le secteur de la construction présente des opportunités de croissance, d’innovation et de leadership dans les efforts mondiaux de développement durable. En adoptant des stratégies avant-gardistes, les organisations de construction peuvent naviguer dans les complexités de la durabilité et utiliser leur influence pour avoir un impact environnemental et social positif.

Stimuler l’innovation dans les pratiques et les matériaux durables

Stratégie: Encourager l’innovation dans les techniques et matériaux de construction durables ainsi que les technologies d’économie d’énergie. Investissez dans la recherche et le développement pour découvrir et appliquer de nouvelles méthodes de construction durables qui réduisent l’impact environnemental et améliorent les performances des bâtiments.

Opportunité: L'innovation dans la construction durable réduit l'empreinte carbone de l'industrie et offre un avantage concurrentiel sur le marché. Il ouvre de nouvelles opportunités commerciales dans les projets de construction durable et positionne les organisations comme leaders en matière de construction durable.

Mise en œuvre des normes et de la certification des bâtiments écologiques

Stratégie: Adoptez et défendez les normes et les certifications, telles que LEED ou BREEAM, dans les projets de construction. Ces cadres offrent une approche systématique pour créer des bâtiments durables et économes en ressources.

Opportunité: L'obtention de certifications augmente la valeur d'un bâtiment, réduit les coûts d'exploitation et peut améliorer la santé des occupants. Cela montre l'engagement d'une entreprise en faveur du développement durable, attirant des clients et des investisseurs intéressés à améliorer la réputation du secteur en matière de développement durable.

Améliorer la collaboration pour des solutions durables

Stratégie: Participer à des partenariats et à des collaborations avec des parties prenantes tout au long de la chaîne de valeur de la construction, notamment les fournisseurs, les architectes, les ingénieurs, les clients et les entités gouvernementales. Travailler ensemble peut faciliter l’échange de meilleures pratiques, de ressources et de connaissances, conduisant à des progrès collectifs vers la durabilité.

Opportunité: La collaboration permet une approche unifiée et efficace de la durabilité, en mettant en commun les ressources et l’expertise pour relever des défis communs. Il aide à développer des normes et des pratiques à l’échelle de l’industrie, améliorant ainsi l’évolutivité des solutions de construction durable.

Tirer parti des technologies numériques pour l’efficacité

Stratégie: Appliquer les technologies numériques, telles que la modélisation des informations du bâtiment (BIM), la préfabrication et la construction modulaire, pour affiner la conception des bâtiments, les processus de construction et l'utilisation des matériaux. Ces technologies peuvent réduire considérablement les déchets, améliorer l’efficacité énergétique et réduire les émissions de carbone.

Opportunité: La numérisation a le potentiel de révolutionner les processus de construction, en les rendant plus efficaces, moins gourmands en ressources et mieux adaptés aux pratiques durables. Il offre également un moyen de surveiller et de gérer l'impact environnemental d'un projet tout au long de son cycle de vie.

Favoriser l’éducation et la formation de la main-d’œuvre

Stratégie: Investir dans des programmes d’éducation et de formation pour doter la main-d’œuvre de la construction des compétences et des connaissances nécessaires aux pratiques de construction durable. L’amélioration des capacités de la main-d’œuvre est cruciale pour mettre en œuvre efficacement des méthodes et des matériaux de construction innovants.

Opportunité: Une main-d’œuvre compétente et compétente est essentielle à la mise en œuvre réussie de pratiques de construction durable. Les programmes de formation et d’éducation peuvent également attirer de nouveaux talents dans l’industrie, garantissant ainsi un apport continu de professionnels dédiés au développement durable.

 

Pourquoi les entreprises de construction choisissent-elles McGrady Clarke ?

Les organisations de construction choisissent McGrady Clarke pour notre expertise dans la réduction des dépenses énergétiques, le respect des réglementations environnementales et l'amélioration de la durabilité. Notre gamme de services couvre la conformité réglementaire, les stratégies zéro émission nette, la comptabilité carbone et l'intégration de technologies renouvelables. Ces services visent à réduire les frais généraux et à améliorer l'efficacité des projets de construction.

 

Les références

¹ AIE (2022), La rénovation de près de 20% du parc immobilier existant pour atteindre un objectif zéro carbone d'ici 2030 est ambitieuse mais nécessaire, AIE, Paris https://www.iea.org/reports/renovation-of-near-20-of-existing-building-stock-to-zero-carbon-ready-by-2030-is-ambitious-but-necessary, Licence : CC BY 4.0.

² Yang, M., Chen, L., Wang, J. et al. (2023). Stratégies d'économie circulaire pour lutter contre le changement climatique et d'autres problèmes environnementaux. Lettres de chimie environnementale, 21, 55-80. https://doi.org/10.1007/s10311-022-01499-6. Cet article est sous licence internationale Creative Commons Attribution 4.0.

³  Rezvani, SMHS, de Almeida, NM et Falcão, MJ (2023). Mesures d'adaptation au climat pour améliorer la résilience urbaine. Bâtiments, 13(9), 2163. https://doi.org/10.3390/buildings13092163. Sous licence CC BY 4.0.